SNJM General Fr

    Signature

Souvenirs-Chapitre general 2016 SNJM

section right home 2 boites

3btn-1-hover 3btn-1

 3btn-33btn-3-hover

Archives in the Spotlight

La préservation des documents

L’importance accordée à la conservation des archives de la Congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie existe depuis le début de la communauté. En effet, Mgr Ignace Bourget, l’évêque du temps, enseigne aux premières sœurs la tenue des registres et la rédaction des chroniques. Au fil des années, les archives générales sont conservées et déménagées dans les différentes maisons mères de la Congrégation – de Longueuil vers Hochelaga, Outremont, puis de retour à Longueuil en 1984. Au fil des années, les techniques de conservation se sont améliorées et, par chance, les archives SNJM n’ont jamais été inondées ou incendiées.

RayonnageMobile SCADepuis leur retour à Longueuil, les archives SNJM sont préservées dans des conditions optimales répondant aux normes archivistiques de conservation et de sécurité. En effet, les documents sont conservés dans des chemises et des boites sans acide, les boites rangées sur du rayonnage en métal — un matériau inerte — dans une voûte où la température et l’humidité sont contrôlées. Les lumières utilisées sont également sans danger puisqu’elles ne dégagent ni chaleur ni UV. Ces conditions permettent aux matériaux qui constituent les documents (papier, encre, colle, produits chimiques des photographies) de demeurer stables. Dans un environnement non contrôlé, ils continueraient à se dégrader.

PreservationBicarbonate 01 SCAMalgré tous ces efforts, certains documents peuvent avoir été altérés par l’humidité avant d’être conservés au Service central des archives. D’autres documents très anciens peuvent subir les conséquences du temps et de leur utilisation. Pour assurer leur conservation, différentes techniques de préservation existent.

PreservationBicarbonate 06 SCALes archivistes viennent d’ailleurs de pratiquer l’une d’elles en étalant doucement du bicarbonate de soude sur la couverture et les premières pages d’un cahier de notes pédagogiques écrit par Mère Véronique-du-Crucifix à la fin du 19e siècle. Ensuite, le cahier a été placé dans un sac de papier brun pendant 48 heures. Après avoir délicatement enlevé le bicarbonate de soude, le cahier qui sentait particulièrement mauvais ne sent maintenant que le vieux papier. Il peut être remis dans sa boite de conservation et préservé encore 150 ans.

PreservationBicarbonate 04 SCA

PreservationBicarbonate 03 SCA 

 Cliquez ici pour imprimer l'article.

De Marseille à Outremont

l’histoire de sœur Marie de Sainte-Marthe, snjm

BlasonSNJMMarseilleClaire Roubaud nait à Marseille, en France, le 16 juillet 1866. Orpheline à sept ans, elle est recueillie par les Religieuses des Saints Noms de Jésus et de Marie de sa ville natale, fréquente leur école, étudie pendant sept ans à leur scolasticat, puis, selon sa propre expression, « prend le bonnet de postulante » dans cette communauté le 29 septembre 1885. Le 28 janvier 1886, elle fait profession et reçoit le nom de sœur Marie de Sainte-Marthe. Elle prononce ses vœux perpétuels le 5 février 1887.

Parmi ses lieux de missions, mentionnons le couvent de Tarascon. PensionnatSNJMMarseilleEntre 1901 et 1905, alors qu’elle œuvre à la maison mère – 110, boulevard de la Magdeleine à Marseille – de nouvelles lois sont décrétées par le gouvernement français qui entrainent la dissolution des communautés religieuses et la confiscation de leurs biens. Dans Rose du Canada, le Père Duchaussois souligne qu’en 1903 l’œuvre des Religieuses des Saints Noms de Jésus et de Marie est détruite et plus de deux cents religieuses enseignant dans 30 pensionnats et écoles se retrouvent sans mission et sans logis. Dépourvues d’un établissement, à l’extérieur de la France, où s’expatrier et assurer l’existence de leur Institut, quelques sœurs sont condamnées à la prison, certaines se résignent et retournent auprès de leur famille, et d’autres se réfugient dans des communautés qui sont en mesure de résister.

S1497MarieDeSteMarthe ModifSCASœur Marie de Sainte-Marthe trouve asile chez un oncle et une tante, qui décèdent quelques années plus tard. Or, elle entretient toujours le désir de poursuivre sa vocation aux saints noms de Jésus et de Marie. Au printemps 1911, elle écrit à Mère M.-Martin-de-l’Ascension, supérieure générale à la maison mère des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie au Québec, qui l’admet dans la congrégation de Mère Marie-Rose.

Le 22 octobre 1911, à l’âge de 45 ans, Claire Roubaud entre au noviciat d’Hochelaga; elle reprend alors le nom de sœur Marie-de-Sainte-Marthe et fait profession le 5 août 1913. Par la suite, elle œuvre au Couvent d’Hochelaga, au Pensionnat d’Outremont et à la maison mère d’Outremont, où elle assure la surveillance, l’enseignement des travaux à l’aiguille auprès des élèves, la confection d’ornements sacerdotaux et la broderie de lingerie d’autel.

Le 13 mai 1942, à l’âge de soixante-quinze ans neuf mois et huit jours, sœur Marie de Sainte-Marthe décède des suites de problèmes pulmonaires. Elle était au service des Saints Noms de Jésus et de Marie depuis plus de cinquante-cinq ans.

Version imprimable de l'article

Le coup de coeur de l'archiviste

BouquetSpirituel ModifSCAVoeuxEtPrieres ModifSCACertains documents sont conservés en raison de l'information qu'ils contiennent; d'autres le sont pour la beauté de leurs détails artistiques.

Que de patience elles montraient ces religieuses qui préparaient, dans l'ombre, des bouquets spirituels à offrir à des personnes en autorité!

Que de temps employé à illustrer un témoignage de reconnaissance envers un membre du clergé, une supérieure, un bienfaiteur, une compagne!

PlanEtudes Bonheur ModifSCACompetences ModifSCASouvent, elles ont pris conscience à l'école de leur talent d'artiste alors qu'on leur enseignait à dessiner et à bien écrire, comme en témoignent ces extraits du Plan d'études de Mère Véronique-du-Crucifix, écrit à la fin du XIXe siècle. Cette dernière, comme directrice des études, a formé de nombreuses générations de sœurs enseignantes.

Leur apprentissage s'est continué après leur entrée en communauté. Ces religieuses ont pu ainsi contribuer à enrichir le patrimoine artistique SNJM.

Cliquer ici pour une version imprimable.

Exemple

ImagesAnciennesDentelles 1Exemple pour Yvonne de rédaction d'article dans Joomla et d'insertion d'image.

Cliquer ici pour une version imprimable

Joyeuses Fêtes

ImagesAnciennesDentelles 7

ImagesAnciennesDentelles 6 Modif

 ImagesAnciennesDentelles 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ImagesAnciennesDentelles 3ImagesAnciennesDentelles 1ImagesAnciennesDentelles 2

 

btn-round3btn-round3-hover

Inscription à l'infolettre

Abonnez-vous à notre liste d'envois et recevez notre infolettre dès sa parution.

Contactez-nous

Administration générale SNJM

80, rue St-Charles Est, Longueuil, Québec, Canada

- Téléphone:  +1 450 651-8104

- Télécopieur:  +1 450 651-8636

- Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Médias sociaux

Suivez-nous sur ces réseaux sociaux pour être à l'affût des plus récentes nouvelles!

Demande de prière

Cliquez ici pour accéder au formulaire de demande de prière.

Vous êtes ici : Accueil Ressources Archives Archives à la Une SNJM Services Central Archives Department (SCA) Archives in the Spotlight